[PORTRAITS] Aya Cash et Ravi, duo improbable.

Bonjour toi,

Aujourd’hui, on parle portrait. Pas un, mais deux. Qui d’ailleurs, n’ont rien à faire ensemble, mais au lieu de faire deux articles distincts, pourquoi pas les regrouper comme c’est pour te montrer les nouvelles œuvres du portfolio. Je te les présente dans l’ordre où ils ont été faits : commençons avec Aya Cash, actrice américaine, que j’aime énormément depuis que je l’ai découverte dans la série You’re the worst.

A Y A C A S H.

Voilà un portrait que j’aime particulièrement, même si d’après l’avis d’un tatoueur, il a plus l’air d’une caricature qu’autre chose, à cause des pommettes trop marquées. Mais il faut savoir une chose : Aya Cash a un visage relativement marqué, à la fois rond et anguleux, donc complexe à capturer. Ses pommettes justement sont assez saillantes. Malheureusement je n’ai plus la photo exacte qui était tirée des Emmy awards 2019, mais si la curiosité t’en dit, n’hésite pas à aller voir ses traits.
Outre cela, ce portrait a été pour moi une révélation au niveau de la réalisation des cheveux. Je n’y avais jamais passé autant de temps, mais je n’avais jamais eu un effet aussi réaliste et satiné. Si je retiens une chose de ce portrait, c’est clairement l’aspect capillaire : je suis satisfaite d’avoir réussis à rendre les reflets. Et j’ai enfin trouvée la technique qu’il me fallait pour parvenir à reproduire cette partie des portraits, du moins quand les cheveux sont sombres : travailler « à l’inverse ». Par là, j’entends que le meilleur moyen qui me correspond est de déposer d’abord la poudre de graphite sur toute la zone, de manière plus ou moins appuyée selon les zones d’ombres ou non, et ensuite, gommer de manière très légère et détaillée de sorte à avoir les zones de reflets. Pour cela, j’utilise une gomme mie de pain qui est malléable pour donner la forme que l’on souhaite, et qui ne gomme pas tout. Ensuite, pour que cela soit correctement fondu au reste des cheveux, estomper la zone gommée pour qu’une très fine couche de graphite s’y redépose, afin que le résultat soit naturel, et pas juste « blanc ». Et bien entendu, rajouter un zeste de graphite pour travailler le dégradé, faire quelque chose de continu et pas de casser dans des couleurs trop distinctes les unes des autres.
Pour appuyer le réaliste, il ne faut pas hésiter, et ce serait presque un impératif même, à rajouter des petits cheveux tout fous qui se font la malle. A part en ayant trois kilos de laque sur la tête, on est jamais coiffé.e.s au cheveux près.

                              close-ups : détails 

R A V I

Version photographiée, pas de scan car déjà encadré (désolée) : Ravi, membre du groupe Vixx.

On passe à un univers totalement différent : retour au monde coréen avec un portrait réalisé en vue de Noël pour l’offrir à ma soeur ! Ravi est un rappeur qui fait partie du groupe coréen Vixx, mais a aussi sa propre carrière solo. Comme il s’agit de son membre préféré, hop, un cadeau personnalisé fait avec les mamines, qui je l’espère lui fera plaisir.
Ce portrait est différent des autres parce qu’il a nécessité plusieurs outils différents, et c’est quelque chose que j’aime particulièrement, qui pour dire vrai, est une des marques de mon oeuvre mais que je ne peux pas toujours employer dans les portraits réalistes de « reproduction ». En effet, j’ai utilisé un marqueur métallique doré pour la monture des lunettes, et j’ai passé une couche d’aquarelle métallique bleutée au dessus du graphite pour donner un effet aux cheveux. Vu de biais, le résultat n’est pas forcément le mieux parce qu’on voit un gros dépôt métallisé, donc c’est un dessin qu’il faut surtout voir de face parce que c’est ainsi que la matière et les reflets se gagnent.
Depuis ce portrait, je fais une petite pause dans ces réalisations pour laisser place à des créations originales qui justement, me permettent plus facilement de combiner ma base graphite que j’affectionne, des aplats d’encre, et de l’aquarelle métallique. Même si ce que je réalise peut sembler venir de mains totalement différentes quand on est habitué.e.s à voir mes portraits, c’est davantage la multi-technicité qui fait ma patte. Enfin bon, je déborde du propos de cet article là.
Eventuellement j’ai eu un peu de mal à réaliser l’oeil gauche (enfin à droite en dessin), puisque je n’avais pas encore fait de portrait 3/4 jusque là et que je n’avais pas vraiment pu travailler la perspective et ses proportions. Par contre, ce portrait a été une sorte de révélation, lui aussi, mais pour un sujet assez étrange : l’oreille. J’aime plutôt bien les dessiner, comme les nez à vrai dire, parce que c’est un travail quasi 3D, c’est là où je trouve le plus de travail d’ombrage à faire et j’adore apporter de la profondeur à ces parties.

                            close-ups : détails. 

Cet article touche à sa fin ! Je serais très curieuse de savoir quel portrait tu préfères, pourquoi, et si tu aimes le « mixed-media », ces outils différents utilisés sur un même dessin.

N’oublies pas : tu peux toujours me soutenir gratuitement à l’aide de quelques pubs visionnées sur uTip, juste ici. Mets ça en fond pendant que tu fais autre chose pour ne pas « perdre ton temps » devant des pubs. Ca rapporte pas grand chose, mais c’est déjà quelques centimes par-ci par-là qui peuvent aider. Merci d’avance !

En attendant, je te souhaite une bonne semaine, et prends soin de toi.

5 Replies to “[PORTRAITS] Aya Cash et Ravi, duo improbable.”

  1. J’adore les cheveux de ton premier portrait ! C’est vraiment la partie que je préfère, ils sont vraiment réalistes, c’est impressionnant ! J’aime aussi la lumière dans les yeux.
    Sympa, le mélange des techniques sur le deuxième ! Et ton oreille est bien réussie ! ^^ Ça devrait faire plaisir à ta soeur !

    1. Haaaa merci ! Vu le temps que j’y ai passé, à chaque fois qu’on me parle de cette partie du dessin, ça me fait un plaisir fou ! C’est vrai que ça m’étonne aussi, je n’en revenais pas d’avoir réussis à faire des cheveux aussi.. vrais. Pour les yeux j’étais un peu plus mitigée, parce qu’ici ils sont très souriants, tandis que sur la référence que j’utilisais ils étaient plus mystérieux et envoûtants. Mais bon, ce n’est pas grave !
      Merci bien ! Ma soeur l’ayant reçu, elle a été assez contente et a bien aimé le mélange de technique aussi, ce côté métallisé est très chouette apparemment !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *