[PORTRAIT] Lee Hongki.

Bonjour toi,

Enfin ! Le Inktober me permet enfin ça : poster en exclusivité sur mon site mes dessins ! (enfin, une partie) Puisque mon instagram va être plein de ce défi, si je parviens à le tenir, je peux enfin parvenir à mettre ici d’autres illustrations faites « en parallèle ». Et notamment, vous avez en me suivant ici, l’exclusivité sur ce portrait, et sur d’autres dessins à venir, croyez-moi ! (oui le défi n’est pas assez, il faut se rajouter d’autres dessins à réaliser, hahum.)

Je comptais pourtant le publier sur les réseaux avant le 30 septembre pour la simple et bonne raison que ce qui m’a poussé à dessiner Lee Hongki, qui est le chanteur principal du groupe sud-coréen pop/rock FTIsland (oui, dont fait parti Lee Jaejin, portrait précédent, you’ve got this !) était son départ à l’armée. Et je m’étais dit que cette date butoir serait mon « mini challenge ». Challenge accompli puisque portrait fini, mais instagram verra ce dessin que bien plus tard et cela m’importe finalement peu.

La version scannée. D’où ma préférence pour les photos téléphone, même si la qualité n’est pas trop là…

Parlons peu, parlons bien, parlons techniques, mes impressions sur ce dessin, etc. Déjà, ce qui est relativement compliqué, c’est la position de la tête. Penché sur le côté, et le menton légèrement relevé : la perspective était très particulière, ce qui donne l’impression de disproportions entre les parties du visage. Notamment au scannage, c’est étrange comment tout ressort « désassemblé » j’ai envie de dire. C’est drôle comment on est habitué aux visage de face finalement, ou tout au plus, profil et 3/4.

Les yeux asiatiques sont particulièrement difficiles à dessiner je trouve, non pas pour leur forme, mais plus pour l’iris qui est relativement sombre. La distinguer au graphite avec la pupille se révèle parfois être un casse-tête. Je grimace un peu justement sur son regard que j’ai eu à mon sens un peu de mal à reproduire, mais encore, ça va, ce dessin me semble assez conforme et on reconnait le chanteur techniquement.

L’autre grand défi de ce dessin a été la chemise. On peut croire qu’elle est facile avec cet effet « gribouillis » mais non, car il faut tout construire ! J’y suis allée avec mon crayon le plus gras, j’ai étalé la poussière du graphite partout, et toutes les zones blanches que vous voyez… Ce sont des zones gommées. 3h pour dessiner cette chemise, ça a été un calvaire sur le coup, et en même temps, mon côté maso il faut croire, j’ai bien aimé donner forme à ce vêtement.

Quitte à avoir reproduit le portrait de deux membres sur quatre, autant faire les autres maintenant et ne pas attendre 10 autres années avant de me lancer. Pour le coup je fais une petite pause auprès deux, mais nouveau challenge : ils seront fait avant 2020. Vous avez ma parole !

2 Replies to “[PORTRAIT] Lee Hongki.”

  1. Bon, je ne sais pas pas pourquoi, mais impossible de commenter sous ton portrait de Lee Jaejin. Bref, je disais que je les trouvais tous deux très réussi. J’aime beaucoup tes analyses et explications de tes dessins, ça attire l’attention sur plein de petits détails auxquels je n’aurais peut-être pas prêté attention (comme les cheveux car, personnellement, rien ne me choquait vraiment (mais tu connais mon œil aiguisé…)).

    1. Tiens, c’est bizarre ça. Les bugs internet écoute…
      Merci beaucoup ! héhé, justement ces petits « zoom » servent à ça, et à voir sous un oeil perfectionniste aussi (et ça c’est jamais facile, on y voit jamais la même chose ! )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *